La cuisine philippine possède des atouts indéniables à même de ravir les palais des plus exigeants. D’ailleurs, certains des plats philippins sont considérés parmi les plus savoureux au monde. Ils reposent pour la plupart sur des associations de saveurs aigres, douces et pimentées. Si vous visitez les Philippines, profitez-en pour gouter aux plats typiquement traditionnels du pays tels que l’Adobo, le Sinigang ou encore le Pancit.

L’Adobo, le plat national

L’Adobo est à la fois un mode de cuisson et une recette à base de poulet qui vient des Philippines. Il est considéré parmi les plats nationaux du pays. Ce mets fait partie des plus faciles à réaliser, il suffit de mijoter des morceaux de poulet dans une sauce à base d’ail, de sauce soja et de vinaigre. Cependant, chaque région possède leurs propres ingrédients en ce qui concerne sa préparation.

Donc, à l’égal des nombreuses spécialités culinaires de ses îles, vous constaterez lors de votre voyage aux Philippines que les recettes de ce plat sont très variées. Les goûts et les préférences changent selon le lieu que vous visiterez. Par exemple, le calamar Adobo à l’encre de seiche est plus populaire dans la ville de Roxas, dans la province de Capiz, car on y trouve beaucoup de fruits de mer.

Sinon, l’Adobo est tellement apprécié que même les pays qui avoisinent les Philippines ont adopté ce plat. Ainsi, d’autres variantes de ce mets ont fait leurs apparitions ailleurs. Elles peuvent inclure des ingrédients différents de la base comme le sucre, les pommes de terre, les feuilles de laurier, etc.

Le Sinigang, à la rencontre du sud-est des Philippines

Le Sinigang est une soupe au goût aigre originaire du sud-est des Philippines. Cette acidité provient de l’un de ses ingrédients de base à savoir le sampalok (tamarin). Ce dernier est un fruit qui provient du sud de l’Asie et de l’Afrique. Comme l’archipel philippin est très vaste, presque chaque région possède sa propre version du plat. Toutefois, il est habituellement servi chaud en plat principal pour accompagner le riz.

Lors de sa préparation, la viande de porc est la plus couramment utilisée. Cependant, d’autres types de viandes comme le bœuf et le poulet, mais aussi le poisson (tilapia ou chano) ainsi que les fruits de mer (crevettes ou calamar) sont utilisés. D’ailleurs, ce plat est parfois classé selon le type de viande utilisé pour le préparer.

Bien que le tamarin soit le principal ingrédient de ce plat traditionnel des Philippines, certains locaux utilisent d’autres produits. Vous goûterez probablement du Sinigang à base d’agrumes, de concombres, de mangues crues ou de goyaves. La particularité de ces ingrédients est qu’elles sont ajoutées à la soupe pour lui donner autrement son goût aigre.

Le Pancit, une histoire passionnantes

L’histoire de ce plat est une des plus passionnantes des Philippines. Le Pancit, cuisiné généralement à base de nouilles de riz, a été introduit dans l’archipel par des immigrants chinois entre le 16e et 19e siècle. Il a ensuite été adopté par la population au fil des années. De nos jours, il existe une pléthore de recettes pour ce qui est de sa préparation.

Lors de votre séjour aux Philippines, vous aurez l’embarras du choix en ce qui concerne les diverses variétés de Pancit. Toutefois, il serait regrettable de rater les plus populaires à l’exemple du Pancit bihon. Ce dernier est servi avec des nouilles de riz très fines (vermicelles de riz). Elles sont sautées avec des crevettes ou de la viande (poulet ou porc adobo) et des légumes préalablement cuits dans une sauce adobo.

Sinon, il faut savoir que le Pancit est habituellement servi pour les événements spéciaux tels que les célébrations ou les anniversaires. D’ailleurs, c’est une occasion à saisir pour goûter aux variantes de ce plat. De plus, si vous prenez part à une de ces festivités durant votre séjour, il n’est pas rare qu’on vous serve de longues nouilles. C’est en fait une façon pour les Philippins de vous souhaiter une longue vie.