Emmener son vélo en vacances: comment le transporter?

Emmener son vélo en vacances: comment le transporter?

Partir en vacances avec son vélo est une chose très prisée des gens d’aujourd’hui. Pour les amateurs des deux roues, emmener leur vélo s’avère être indispensable pour parcourir les plus beaux sentiers. Certes, le transport du vélo reste accessible à tous. Par contre, certaines conditions doivent être respectées pour que le voyage se passe correctement. Justement, les solutions suivantes pourraient vous aider énormément pour votre prochain voyage.

Apporter son vélo en avion : quelles règles à respecter ?

En règle générale, la plupart des compagnies aériennes autorisent le transport de vélo à bord des avions. Dans tous les cas, il est indispensable de se renseigner au préalable. Des fois, certains vols exigent une réservation pour le vélo. Si c’est le cas, il est parfois nécessaire de fournir les diverses informations concernant le vélo incluant le type de vélo, son poids, sa longueur et même sa hauteur.

En plus de ces informations, il est aussi conseillé d’assurer la protection de la selle, notamment en la recouvrant avec une housse vélo. Celle-ci évitera les rayures et divers autres dommages. Par ailleurs, si vous comptez démonter toutes les pièces, l’idéal serait de les ranger dans des sacoches spécifiques. On retrouve d’ailleurs aujourd’hui de grands sacs en toile.

Ces informations sont importantes. Mais quelques consignes doivent également être prises en compte. Déjà, il est nécessaire de dégonfler les pneus du vélo. C’est d’ailleurs une pratique courante. Il en est de même pour les pédales qu’il faut enlever. Le cintre doit aussi être aligné avec le cadre. Afin que le cintre ne puisse pas bouger durant le vol, l’idéal serait de le fixer au cadre avec une ficelle. Dans tous les cas, il est toujours conseillé de consulter la compagnie avant toutes réservations.

 

Voyager avec son vélo en voiture : comment ça se passe ?

Le transport de vélo sur une voiture est courant pour un grand nombre de voyageurs. C’est surtout grâce aux porte-vélos. Ils sont surtout destinés à être installés sur le véhicule. Sachant que le marché a beaucoup évolué ces dernières années, il est possible de trouver différents modèles de cet équipement. On retrouve notamment les modèles sur boule d’attelage, sur coffre ou sur toit. Par contre, il est nécessaire de connaître le nombre de vélos à transporter, le type de fixation idéal…

On retrouve par exemple, le porte-vélo sur toit qui est la forme la plus classique avec une barre à fixer sur le toit du véhicule. Avec ce modèle, il est possible de transporter jusqu’à 4 vélos en même temps. Il n’est donc pas nécessaire de les démonter. Généralement, le vélo est attaché par les roues et les pneus, notamment grâce à des dispositifs spéciaux de blocage. Dans tous les cas, cette solution est bien adaptée pour des trajets courts. D’autant plus que le ralentissement peut être au rendez-vous avec la prise de vent.

Si vous n’avez pas la possibilité de placer vos vélos sur le toit, il est toujours possible de se tourner vers le porte-vélo dans le coffre. Cela évitera notamment la prise de vent qui pourrait ralentir le trajet. Mais, il faut pousser les sièges arrière afin d’installer sans problème le porte-vélo. Normalement, ce modèle peut accueillir jusqu’à 3 vélos. Autrement, on retrouve le porte-vélo sur coffre ou hayon. C’est l’idéal s’il n’y a plus de place à l’arrière de la voiture. Par contre, il est important d’assurer la compatibilité du véhicule avec le porte-vélo. De par son emplacement, cet outil peut réduire la visibilité du conducteur.

Par ailleurs, pour le transport de nombreux vélos sur une longue distance, il n’y a rien de mieux que le porte-vélo sur boule d’attelage.