Comment entretenir son camping-car ?

Comment entretenir son camping-car ?

Être propriétaire d’un camping-car c’est être dans la capacité d’entretenir son véhicule. Et étant donné qu’il s’agit d’un véhicule de loisirs, les camping-cars se soignent et méritent notre attention. Mais comment bien entretenir son camping-car ? Quels sont les points à vérifier lors d’une révision de son camping-car ? Les points essentiels !

1er point à vérifier sur son camping-car : le moteur

Un voyage en camping-car est souvent de longue durée. Alors avant de partir à l’aventure à bord d’un profilé, d’une capucine, d’un intégral ou d’un fourgon, il est capital de vérifier la partie moteur. La meilleure période de vérification de son moteur serait après que le véhicule ait fait 50.000 km. C’est valable que ce soit pour un camping-car neuf ou un camping-car d’occasion que vous venez d’acheter chez un vendeur particulier ou chez un vendeur professionnel.

Dans le cas où votre kilométrage annuel est encore faible, c’est la partie “huile moteur” qu’il faudra vérifier. Autrement dit, il va falloir effectuer une vidange de votre “huile moteur” ainsi que le liquide de frein. Si vous ne savez pas comment faire, vous pouvez toujours contacter un garagiste confirmé ou un atelier d’entretien de véhicules de loisirs. Comme l’atelier de camping-car 58 en Bourgogne par exemple.

2e point à vérifier : le gonflage de pneus

2e point essentiel à vérifier lors de l’entretien de son camping-car : la pression des pneus. Il s’agit d’un paramètre essentiel parce qu’un sous gonflage pourrait provoquer un éclatement. Par contre, un surgonflage diminuera la durée de vie du pneu. Cela à cause de l’usure du centre de la bande de roulement.

Donc à chaque départ, veillez à ce que les pneus soient gonflés à la pression idéale. De manière générale, la pression maximale est indiquée sur le côté extérieur du pneu. Vous pouvez vous y référer en cas de besoin.

Petite astuce pour le gonflage des pneus des camping-cars : en hiver, il est nécessaire de surgonfler les pneus pour éviter la déformation. En été, il serait préférable de protéger vos pneus en cas de stationnement prolongé.

3e point à vérifier : l’électricité

L’idéal pour mieux entretenir la batterie de son camping-car c’est de brancher et de la charger sur une prise 220 V au moins tous les mois pendant au moins 72 H. C’est nécessaire parce que les batteries des camping-cars ont tendance à se décharger au-delà de trois semaines d’utilisation.

Et quand le véhicule est inactif pendant un certain temps, il est recommandé de débrancher les batteries pour éviter qu’elles ne se vident. Mais aussi afin d’éviter les consommations cachées, telles que celle des accessoires, des appareils électroniques ou encore les éventuelles fuites.

Pour le cas des camping-cars modernes, il est tout à fait possible de perdre des données importantes. Notamment les codes électroniques et les autres réglages dépendant de la partie électronique du véhicule. Dans ce cas, il est déconseillé de débrancher la batterie.

4e point : l’étanchéité

Il s’agit d’un point à ne pas négliger afin de conserver la garantie constructeur en cas d’infiltration d’eau. Le contrôle d’humidité est alors à effectuer tous les ans. Dans le cas d’un choc contre la carrosserie, ne perdez pas de temps. Trouvez le plus vite possible un service compétent pour régler le problème.

5e point à vérifier : la carrosserie

L’entretien de la carrosserie n’est pas si difficile que ça en a l’air. Vous aurez besoin d’un balai microfibre, d’un balai de nettoyage télescopique et de l’eau savonneuse. Pour plus de brillance, l’accessoire traditionnel qui n’est autre que la peau de chamois est recommandé.

En cas de tâches ou de rayures, vous pouvez opter pour les blocs effaceurs. Disponibles auprès de votre magasin, au rayon droguerie. Il suffit alors de mettre un peu d’eau sur le bloc pour le mouiller et puis frotter la carrosserie avec.